Une grande partie des merveilles de l’univers dit « visible » demeure en fait cachée à nos yeux. De l’infiniment grand à l’infiniment petit, notre regard n’en perçoit qu’une petite partie, à notre échelle humaine. La nature est déjà un tableau fantastique et visitable, mais cet univers qui nous porte et nous transporte reste encore plein de mystères, que la science tente de percer petit à petit.

Cette section ambitionne d’immerger le lecteur dans le monde fantastique de la contemplation et de la réflexion. Cette contemplation ne pourra que s’attacher à quelques traits choisis, bien sûr, symboliques et précieux. Et la réflexion dont je parle ici est une recherche inlassable de la vérité, qui va des théories scientifiques aux questionnements les plus intimes de l’âme, esprit et coeur tout à la fois. Entre physique et métaphysique, la distance diminue de jour en jour, nous disent de grands chercheurs.

Rappelons-nous que l’homme est à la fois corps, esprit et coeur, et que chacun a besoin d’une bonne nourriture, d’une vraie nourriture. Bienvenue dans ce spectacle vivant et intrigant des beautés mystérieuses du monde et de l’histoire de la vie !

° ¤ ° * ° ¤ °

La philosophe Simone Weil (1909-1943) introduit le mystère parfois éblouissant, souvent voilé, de la beauté divine, à partir de son reflet révélé par la beauté du monde :

« La beauté divine apparaît ici-bas sous la forme de la beauté du monde. Il y a cependant beaucoup de moments, et même de longues périodes de temps, où nous ne sommes pas sensibles à cette beauté, parce qu’un écran se met entre elle et nous (…) Cette idée de l’ordre du monde comme objet de contemplation et d’imitation peut seule faire comprendre quelle est la destination surnaturelle de la science. La substance de l’univers est l’amour : l’univers en est l’image »

° ¤ ° * ° ¤ °

Nous commencerons notre contemplation de la beauté du monde par le film Symphonie pour les étoiles, réalisé à partir de fantastiques photographies de notre univers, prises ces dernières années par le téléscope spatial Hubble, et de quelques photographies terrestres où le ciel étoilé se donne à notre regard et à notre intelligence :

(double-cliquer sur l’icône en bas à droite pour passer en mode plein-écran)

Ces images proviennent essentiellement du site de la Nasa qui offre chaque jour, depuis des années, une nouvelle photographie commentée, des descriptions détaillées sur le monde merveilleux de l’univers lointain, devenu visible grâce aux instruments, ainsi que des clichés terrestres, en montagne particulièrement. A ne pas manquer. Extraits :

 

Deuxième tableau : le mystère de la vie. Il y a tant à voir, tant à comprendre. On parcourera ensemble dans cette section,  petit à petit, les immenses espaces laissés par ces grandes questions autour de la génèse de la vie sur la terre (et ailleurs…).

Mais commençons par nous laisser transporter par un extrait de ce merveilleux film de Niels Tavernier en images de synthèse (le lecteur trouvera aussi sur youtube un extrait commenté), qui nous emporte en musique dans un prodigieux voyage de neuf mois dans le sein maternel, plein de poésie et d’émotion :

(double-cliquer sur l’icône en bas à droite pour passer en mode plein-écran)

° ¤ ° * ° ¤ °

Le reste de cette page est encore en construction. Dans quelques temps, la suite de la réflexion… merci de patienter !