Mars 2016 : rando raquettes au Semnoz avec Joséphine, Noémie, June, Thomas et Pierre-François.

Un beau départ de Genas, avec 1h40 de route, pour arriver à ce splendide et long plateau savoyard qu’est le massif du Semnoz, à 1700m d’altitude, où de la belle neige toute vierge s’offrait à nos pas de raquetteurs. Si le temps avait été plus dégagé, nous aurions pu voir les lacs d’Annecy et du Bourget, de part et d’autre. On a quand même aperçu le haut sommet de la Tournette et deviné en fond le massif du Mont Blanc… Une belle journée, malgré la grisaille matinale et le brouillard de midi, avec au total, 7.3 kms de marche et 320 m de dénivelée. Comme je le dis souvent : il y a des moments en montagne où l’on fait vraiment une expérience quasi-spirituelle de solitude ou d’abandon, quand on est pris dans un brouillard épais. Puis, lorsqu’il repart, la vue revient, et parfois avec un beau soleil, et là, c’est l’expérience de la sécurité retouvée. Mais le temps paraît long quand on est privé de la lumière ! Méditons cela dans les moments de nos vies où l’on ne voit plus que le sombre et que la lumière semble nous avoir abandonés.

 

Octobre 2014 : tour de la Tournette (sommet du massif des Bornes dominant le lac d’Annecy, 2351m) avec Luc.

C’est au lieu-dit Montmin, petit hameau très montagnard, que nous débutons notre balade de 1388m de dénivelé et quelques 18kms. Le chemin empierré mais carrossable se poursuit jusqu’au chalet de l’Aulp (1424 m) et nous permet de bien nous échauffer avant les montées soutenues vers le chalet du Casset. De là, on aperçoit légèrement en contrebas le refuge de la Tournette. On oblique à gauche en direction du Col du Varo (2151 m), point de départ de passages un peu difficiles (pour les débutants), qui nécessitent de suivre des mains courantes métalliques pré-installées dont certaines sont tellement usées qu’on ose à peine les utiliser… Bref, on rejoint par la crête la montée finale du Fauteuil (2351 m), sorte de dent dominant tout, copieusement équipée de chaînes et d’échelles, sur le versant nord humide et frais.
Pour la redescente, nous avons choisi l’itinéraire technique passant par le col des Frêtes, plein sud, puis les ruines de Lars, avec une superbe vue sur le massif du Mont Blanc et les Aravis. Attention : si le départ semble être une promenade sympathique et relativement roulante, la suite s’avère nettement plus difficile, avec une pente de 30° dans des pierriers de 300m de dénivelé (déconseillée aux marcheurs sans expérience !). La partie terminale nous a amenés à côtoyer des bouquetins dans la combe aride, avec des vues magnifiques sur les crêtes au nord, aux belles couleurs d’automne. Nous avons enfin rejoint Montmin plus bas via un chemin forestier sur la droite, débouchant sur des pâturages très agréables à pratiquer pour la dernière course de la journée. Superbe Vallon, dont voici les photos :

 

Juillet 2014 : grand tour du Mont Joly (plus haut sommet dominant Megève, 2525m) avec Marc

 

Août 2011 : Mont d’Arbois avec Marie-Noëlle, Claire et Emeline

 

Août 2011 : Rochebrune avec Marie-Noëlle, Claire et Emeline

 

Juin 2007 : Mont d’Arbois et Mont Joly avec Jean

 

Juin 2007 : Megève Mont d’Arbois et Mont Joly avec Yacine