Le temple de Dieu : c’est toi !

On a souvent entendu dire que Moïse, après avoir fait sortir Israël d’Égypte, a construit dans le désert un tabernacle, une tente de sanctuaire, grâce aux dons des fils de Jacob… Il faut bien voir, comme le dit l’apôtre Paul, que tout cela était un symbole (1Co 10,6)… C’est vous, mes frères, qui êtes maintenant le tabernacle de Dieu, le temple de Dieu, comme l’explique l’apôtre : « Le temple de Dieu est saint, et ce temple, c’est vous ». Temple où Dieu régnera éternellement, vous êtes sa tente parce qu’il est avec vous sur la route ; il a soif en vous, il a faim en vous. Cette tente est encore portée…dans le désert de cette vie, jusqu’à ce que nous parvenions à la Terre de la Promesse. Alors la tente deviendra Temple et le véritable Salomon en fera la dédicace « durant sept jours et encore sept jours » (1R 8,65), c’est-à-dire le double repos…de l’immortalité pour le corps et la béatitude pour l’âme.

Mais pour le moment, si nous sommes « spirituellement sortis d’Égypte », faisons chacun, faisons tous des offrandes pour la construction du tabernacle… : « Car chacun reçoit de Dieu son don particulier, l’un celui-ci, l’autre celui-là » (1Co 7,7)… Que tout soit donc commun à tous… Que personne ne considère le charisme qu’il a reçu de Dieu comme son bien propre ; que personne ne soit jaloux d’un charisme que son frère aurait reçu. Mais que chacun regarde ce qui est à lui comme étant à tous ses frères, et qu’il n’hésite pas à considérer comme sien ce qui est à son frère. Selon son dessein miséricordieux, Dieu agit envers nous de telle sorte que chacun ait besoin des autres : ce que l’un n’a pas, il peut le trouver en son frère… « A plusieurs nous ne formons qu’un seul Corps dans le Christ et, chacun pour sa part, nous sommes membres les uns des autres » (Rm 12,5).

D’après Saint Aelred de Rievaulx (1110-1167), moine cistercien

A méditer et à faire tien, si tu veux voir un monde plus juste s’édifier peu à peu…

Ecrire un commentaire

  • Parcours du site

  • Archives

  • Commentaires

  • Copyright © 2011-2015 Martial Versaux.
    Jarrah theme provenant de Templates Next | Fourni par WordPress, libre adaptation de Martial Versaux

    Le temple de Dieu : c’est toi !

    On a souvent entendu dire que Moïse, après avoir fait sortir Israël d’Égypte, a construit dans le désert un tabernacle, une tente de sanctuaire, grâce aux dons des fils de Jacob… Il faut bien voir, comme le dit l’apôtre Paul, que tout cela était un symbole (1Co 10,6)… C’est vous, mes frères, qui êtes maintenant le tabernacle de Dieu, le temple de Dieu, comme l’explique l’apôtre : « Le temple de Dieu est saint, et ce temple, c’est vous ». Temple où Dieu régnera éternellement, vous êtes sa tente parce qu’il est avec vous sur la route ; il a soif en vous, il a faim en vous. Cette tente est encore portée…dans le désert de cette vie, jusqu’à ce que nous parvenions à la Terre de la Promesse. Alors la tente deviendra Temple et le véritable Salomon en fera la dédicace « durant sept jours et encore sept jours » (1R 8,65), c’est-à-dire le double repos…de l’immortalité pour le corps et la béatitude pour l’âme.

    Mais pour le moment, si nous sommes « spirituellement sortis d’Égypte », faisons chacun, faisons tous des offrandes pour la construction du tabernacle… : « Car chacun reçoit de Dieu son don particulier, l’un celui-ci, l’autre celui-là » (1Co 7,7)… Que tout soit donc commun à tous… Que personne ne considère le charisme qu’il a reçu de Dieu comme son bien propre ; que personne ne soit jaloux d’un charisme que son frère aurait reçu. Mais que chacun regarde ce qui est à lui comme étant à tous ses frères, et qu’il n’hésite pas à considérer comme sien ce qui est à son frère. Selon son dessein miséricordieux, Dieu agit envers nous de telle sorte que chacun ait besoin des autres : ce que l’un n’a pas, il peut le trouver en son frère… « A plusieurs nous ne formons qu’un seul Corps dans le Christ et, chacun pour sa part, nous sommes membres les uns des autres » (Rm 12,5).

    D’après Saint Aelred de Rievaulx (1110-1167), moine cistercien

    A méditer et à faire tien, si tu veux voir un monde plus juste s’édifier peu à peu…

    Ecrire un commentaire

    RSS feed for this post (comments) · TrackBack URI